Abbaye Saint-Germain des Prés

Abbaye de Saint-Germain des Prés au XVIIe siècle
L'église Saint-Germain des Prés vers 1925

L'abbaye Saint-Germain des Prés est une ancienne abbaye bénédictine, située dans l'actuel 6e arrondissement, fondée au milieu du VIe siècle par le roi mérovingien Childebert Ier et l'évêque de Paris saint Germain. Elle donne son nom au 20e quartier de Paris dans ses limites de 1760[1], au faubourg Saint-Germain et au 24e quartier de Paris dans le 6e arrondissement[2].

Sommaire

Description

Cette abbaye avait un marché et droit de foire, son enclos fait partie des lieux privilégiés.

L'église de l'abbaye est l'église Saint-Germain des Prés, classée aux monuments historiques par liste de 1862[3].

L'ensemble des vestiges de l'abbaye sont inscrits aux monuments historiques par arrêté du 26 octobre 1953[4].

Suite à la révolution, l'église est fermée en février 1792 et les bâtiments sont vendus comme Bien national, les manuscrits de la bibliothèque de l'abbaye sont dispersés, la plupart des tombeaux mérovingiens sont détruits. Une raffinerie de salpêtre fonctionne dans l'église de 1794 à 1802, en août 1794, douze tonnes de poudres explosent dans l'abbaye.

La chapelle de la Vierge est rendue au culte par un décret de 1795 et l'église en 1803 suite à la destruction de la chapelle en 1802.

La rue de la Paix (actuelle rue de l'Abbaye) est percée au travers du cloître de l'abbaye en 1802.

Entre 1821 et 1854, l'église est restaurée par les architectes Étienne-Hippolyte Godde et Victor Baltard.

L'abbaye Saint-Germain des Prés et l'église Saint-Germain des Prés sont présentes sur les plans de Paris en 1760 et 1771.

De l'abbaye il reste aujourd'hui principalement l'église et le palais abbatial, ce dernier est restauré dans les années 1970. Du cloître, de la chapelle de la Vierge, du dortoir, ... il ne reste rien. Elle donne son nom au quartier.

Plaques commémoratives de l'église

Anciennes dépendance de Saint-Germain des Prez

Voir aussi

Notes et références