Louis-Étienne Saint-Denis

De WikiGenWeb
Révision de 20 août 2014 à 13:27 par FredoB (discussion | contributions) (Biographie : orthographe)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Louis-Étienne Saint-Denis, né le 22 septembre 1788 à Versailles et mort le 3 mai 1856 à Sens, dit le « mamelouk Ali », est un fidèle serviteur de Napoléon Ier.

Biographie

Fils d'Etienne, piqueur aux écuries Royales, et de Marie Louise Notté, fille d'un officier des cuisines royales.

Il entre dans les équipages de la maison de l'Empereur en 1806 et passe aux services intérieurs comme second mamelouk en 1811. C'est alors qu'on lui donnera ce surnom d'Ali qu'avait porté, avant lui, un des mamelouks de la Garde.

Russie, Cent jours, île d'Elbe, Sainte-Hélène, il ne quittera plus l'Empereur. Tour à tour copiste, bibliothécaire, valet de chambre, infirmier, intendant des biens de l'Empereur dont il établira l'inventaire et dont il assurera la conservation et la garde.

Il épouse Mary Hall, gouvernante des enfants du grand-maréchal Bertrand, à Sainte-Hélène le 16 octobre 1819, Louis-Étienne et Mary Hall auront trois enfants :

Napoléonne Mathilde Saint-Denis (1828)
Clémence Elisabeth Françoise Charlotte Adélaïde Saint-Denis
Isabelle Saint-Denis

Au retour de Sainte-Hélène, il s'établira à Sens où il écrira des mémoires dans lesquelles il manifestera une exactitude de souvenirs étonnante, il participe à l'expédition organisée pour le retour des cendres de l'Empereur.

Il est décoré de la Légion d'honneur en 1854.

Eau de Cologne

A Sainte-Hélène, Saint-Denis fait tout son possible pour adoucir la captivité de Napoléon. Il met au point et prépare pour lui une eau de Cologne avec les ingrédients locaux, à base notamment d'hespéridées, et transcrit la recette sur papier[1][2][3].

Jeux de mains ...

Un moulage en plâtre, censé reproduire la main droite de l'Empereur est proposé à la vente au public à la boutique de l'Hôtel des Invalides.

Louis-Etienne Saint-Denis rapporte dans ses mémoires (Souvenirs sur l'empereur Napoléon) : « (...) Il est très fâcheux que l'on n'ait pas pensé à mouler les mains, lesquelles cependant étaient assez belles pour être conservées. »[4]

Faux ou une défaillance d'Ali ?

Le testament de l'Empereur

Saint-Denis figure en bonne place sur le testament de Napoléon

Ceci est mon testament ou acte de ma dernière volonté. II
6° Idem, à Saint-Denis, cent mille francs[5].
Ceci est mon testament ou acte de ma dernière volonté. VI
1° Quatre cents volumes choisis dans ma bibliothèque, parmi ceux qui ont le plus servi à mon usage.
2° Je charge Saint-Denis de les garder et de les remettre à mon fils quand il aura seize ans[5].
Ce 24 avril 1821. Longwood. Ceci est mon codicille, ou acte de ma dernière volonté.
Vingt-cinq mille francs, à Saint-Denis, le garde de mes livres[6].
Ce 24 avril 1821, Longwood. Ceci est mon codicile, ou acte de ma dernière volonté.
Dix mille francs à Saint-Denis, mon premier chasseur[6].

Œuvres

  • Souvenirs sur l'empereur Napoléon 1er, publiés pour la première fois en 1926 chez Payot, édité et préfacé par Gustave Michaut, les Souvenirs du Mameluck Ali sur l'Empereur Napoléon constituent un témoignage unique sur l'homme qui a marqué l'histoire à tout jamais. Arléa. Diffusion Seuil
  • Journal inédit du retour des Cendres 1840, par Mameluck Ali, édition établie par Jacques Jourquin (Tallandier 2003)
  • Napoleon from the Tuileries to St. Helena, personal recollections of the emperor's second mameluke and valet, Louis Etienne St. Denis (known as Ali) par Louis-Etienne Saint-Denis (1922, Harper & brothers - New York and London)

Portraits

Mort de Napoleon, Charles de Steuben.

On trouve Ali sur plusieurs tableaux, en voici quelques-uns

  • Mort de l'Empereur à Sainte Hélène de Jean Pierre Marie Jazet d'apès le baron Charles de Steuben (1788-1856), se trouve au Château de Malmaison et Bois-Préau
  • Mort de Napoléon 1er à Sainte Hélène, huile sur toile du baron Charles de Steuben (1788-1856), se trouve au Musée de l'île d'Aix
  • La mort de Napoléon, lithographie en couleurs de Michael Brandmüller (1793-1852) d'apès le baron Charles de Steuben (1788-1856), se trouve au Château de Malmaison et Bois-Préau

Annexe

Liens

Notes et références

  1. Dans les années 70, Maître Damien, Maire de Versailles, achète lors d'une vente une commode ayant appartenu au Mamelouk Ali. Dans cette commode se trouvent divers papiers, dont la précieuse recette... Les responsables des Laboratoires Cosmalia, installés à Fouras, spécialisés dans la recherche et le développement cosmétique, apprennent un jour l'existence de cette recette. Ils sollicitent de Maître Damien, l'autorisation de recréer l'Authentique Eau de Cologne de l'Empereur...Maître Damien accepte, à la condition que soit reversée la somme de 10 francs, par flacon, à l'Association des Amis du Musée de la Légion d'honneur, à Paris. La recette est dès lors confiée aux laboratoires Cosmalia
  2. L'Histoire de l'Authentique Eau de Cologne de l'Empereur Napoléon 1er à Sainte-Hélène
  3. Parfums d’empereur
  4. Emprunte de la main de l'Empereur Napoléon 1er
  5. 5,0 et 5,1 Le testament de l'Empereur
  6. 6,0 et 6,1 Le testament de l'Empereur