Monuments aux morts d'Algérie avant l'indépendance (1830 - 1962) (O)

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Monuments aux Morts d'Algérie avant l'indépendance (1830 - 1962)

O

Oran

  • [mgw] Liste partielle des victimes civiles d'Oran et ses environs]] Relevé n° 15642
  • [mgw] Liste des militaires du 4e R.T.S. décédés lors du torpillage du Sidi-Bel-Abbès le 20/04/1943 au large d'Oran]] Relevé n° 42438

Monument aux morts d'Oran rapatrié à Lyon, oeuvre du sculpteur Albert Pommier

En décembre 1967, la partie supérieure du Monument est alors découpée de son socle haut de huit mètres et la sculpture quitte Oran le 11 décembre 1967 pour Marseille. L'inauguration a lieu à la Duchère le 13 juillet 1968.

Monument aux Morts des cheminots : Monument détruit ?

Monument aux Morts du Lycée LAMORICIERE (Devant le lycée actuel qui est également le Consulat français à Oran* Concerne les conflits de 1914-1918 et 1939-1945, érigé en 1923 par l'association des anciens élèves du lycée)

Monument de Sidi Brahim, le monument de Sidi-Brahim d'Oran fut élevé en 1898 à la mémoire du 8e Bataillon de Chasseurs d'Orléans (8e B.C.P.) et du 2e Hussards. Le monument de Sidi Brahim à Oran (Algérie) réalisé par Jules Dalou en 1896. Composé d'un obélisque supportant un groupe de statues, la France, les dépouilles d'un soldats, et la Gloire. Cet ensemble a été transformé après l'indépendance de l'Algérie: la statue de la France a été remplacée par quatre médaillons en bas-reliefs du portrait d'Abd el-Kader au niveau de la petite base, disposés sur les quatre faces de l'obélisque. La statue de la Victoire est restée inchangée.

La France de Jules Dalou se trouve sur un monument de Sidi-Brahim à Périssac (33)

Nécropole du Petit Lac où reposent, dans un site de 8 hectares, plus de 10 000 militaires français. Ce site comprend également un carré britannique relevant de la War Grave Commission.

Nécropole du Petit-Lac à Oran (Algérie) : Les travaux de regroupement en ce lieu unique des tombes des militaires d'Algérie, qui ont duré jusqu'en 1968, ont porté sur 13.100 corps en ossuaire et 3.690 corps en sépultures individuelles. En outre, en 1971, des columbariums furent construits pour recueillir des corps de civils exhumés de cimetières en péril d'abandon. La nécropole contient également, plusieurs monuments aux morts et des tombes d'officiers supérieurs. Hormis quelques incursions et problèmes de voisinage le lieu est bien entretenu par 5 agents recrutés localement. Les quelques emblèmes vandalisés ont été restaurés et les croix en bois remplacées par des croix en béton, l'opération ayant porté sur 8.000 croix.

Orléansville

Monument détruit ?

Ouadhias

Pas d'infos ?

Oued-Athmenia

Pas d'infos ?

Oued-Amizour

Monument détruit ?

Oued-el-Alleug

Monument détruit ?

Oued Fodda

Pas d'infos ?

Oued-Imbert

Monument détruit ?

Oued Seguin

Pas d'infos ?

Oued Sidi-Younes

Pas d'infos ?

Oued-Taria

Monument détruit ?

Oued-Zenati

Monument détruit ?

Ouenza

Pas d'infos ?

Ouillis

Pas de monument aux morts à Ouillis mais il y avait une plaque à l’intérieur de l’Eglise afin de rendre hommage à ceux de ses enfants morts pendant les deux guerres mondiales

Ouled Fayet

Pas d'infos ?

Ouled Rahmoun

Pas d'infos ?

Ouled Yaich

Pas d'infos ?