Région

De WikiGenWeb
Révision de 20 février 2011 à 20:46 par Purdey (discussion | contributions) (Page créée avec « =France= ==Anciennes divisions avant 1790== Jusqu'en 1790 la France était partagée en 33 provinces (Corse comprise), d'étendue fort inégale et dont 17 portaient le ... »)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

France

Anciennes divisions avant 1790

Jusqu'en 1790 la France était partagée en 33 provinces (Corse comprise), d'étendue fort inégale et dont 17 portaient le titre de grands gouvernements. Depuis cette époque, la France s'est augmentée du Comtat Venaissin, de la Savoie et du comté de Nice. Elle a perdu, en 1871, l'Alsace et une partie de la Lorraine. Nous donnons ici l'énumération de ces anciennes provinces en indiquant pour chacune d'elles les subdivisions, en grande partie naturelles, que l'on y reconnaissait. Les noms de lieux entre parenthèses qui suivent un grand nombre de ces subdivisions en désignent la localité principale. L'ordre adopté pour la liste des anciennes provinces est le suivant : on a d'abord indiqué les provinces dont l'ensemble constituait la partie montagneuse de notre territoire, puis celles que l'on pouvait grouper plus ou moins exactement dans le massif breton, et enfin les provinces du bassin parisien, de la moyenne et basse Loire, du bassin de la Charente et la vaste province du bassin de la Garonne.


L'AUVERGNE, capit. Clermont-Ferrand, se partageait en basse Auvergne, comprenant  : 1° la basse Auvergne proprement dite; 2° les Combrailles (Evaux); 3° le Dauphiné d'Auvergne; 4° le Franc-Alleu, dont une partie faisait partie de la Marche; 5° la Limagne (Billom); 6° le Livradois (Ambert); et en haute Auvergne, comprenant la haute Auvergne propre (Aurillac), l'Artense (Champs-sur-Tarentaine), la Planèze (St-Flour), une petite partie de la Xaintrie (Pleaux) et le Carladès (Vic-sur-Cère). L'Auvergne a donné deux départements : le Puy-de-Dôme et le Cantal.


Le LIMOUSIN, capit. Limoges, se partage en haut Limousin, comprenant le Dognon (Saint-Léonard), le Ligoure, et en bas Limousin, se divisant en pays de Turenne, d'Uzerche, la Xaintrie (Rilhac) et en Yssandonnais. Le Limousin a formé deux départements : la Haute-Vienne et la Corrèze.


La MARCHE, capit. Guéret, qui était formée du Dunois, du Bermontois, du Raçon et du Franc-Alleu (Sermur), n'a donné qu'un seul département : celui de la Creuse.


Le LYONNAIS, capit. Lyon, était formé 1° du Beaujolais au Nord (Beaujeu); 2° du Lyonnais propre au centre, et comprenant le Franc-Lyonnais, le Gier, etc.; 3° le Forez, à l'Ouest (Feurs) et se partageait en haut et bas Forez. Ceux-ci se subdivisaient en un grand nombre de pays. Cette province a fourni les deux départements du Rhône et de la Loire.


Le BOURBONNAIS, capit. Moulins, comprenant le Marcillat (Montluçon), le Vichias (Vichy), le Billy (La Palisse), le pays de Voussac, le Valet (Moulins-sur-Allier), etc., n'a formé qu'un seul département : celui de l'Allier.


Le NIVERNAIS, capit. Nevers, était composé d'une partie du Morvan, des Amognes (canton de Saint-Jean-de-Lichy), du Bazois (Châtillon-en-Bazois), du Glenon (r. d. de la Loire, au-dessous de Decize, entre Béard et Saint-Léger-des-Vignes), du Séjour (Toury-en-Séjour), du Vaux (canton de Pougues), du Viry (canton de Corbigny), du Montenoison, etc. Le Nivernais a formé le département de la Nièvre.


La BOURGOGNE, capit. Dijon, comprenait la Bourgogne propre, l'Auxerrois, l'Auxois (Semur), l'Auxonnais, l'Autunois, la Bresse (Bresse propre ou savoyarde avec Bourg pour capitale et Bresse châlonnaise avec Louhans pour capitale), le Bugey (Belley), le Charolais, les Dombes (Trévoux), le pays de Gex, le Maconnais, la Montagne (Châtillon-sur-Seine), le pays d'Ouche (entre la Tille, la Vouge, la Saône et la Côte-d'Or), etc. Cette province a formé quatre départements : l'Yonne, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire, l'Ain.


La FRANCHE-COMTE, capit. Besançon, s'appelait aussi haute Bourgogne ou comté-de-Bourgogne, par opposition à la Bourgogne proprement dite nommée basse Bourgogne ou duché-de-Bourgogne. Elle comprenait le Besançonnais, le pays d'Amont (Gray), le pays d'Amous (Dôle), le pays d'Aval (Saint-Claude, Salins), le Chanois (canton de Faucogney), la Chaux (Luxeuil), le pays de Joux et Jura, la vallée de Mijoux, le pays de Moirans (Saint-Claude), le pays de Nyon (Nyon et Gex), le pays de Scodingue (Salins), le Jorans (canton de Rioz), le Vairais (canton d'Ornans), etc. La Franche-Comté a formé les trois départements du Doubs, de la Haute-Saône et du Jura.


La LORRAINE, capit. Nancy, était composée du duché de Lorraine (Nancy) du duché de Bar ou Barrois (Bar-le-Duc) et des Trois évêchés de Metz, Toul et Verdun. Elle se subdivisait en un grand nombre de pays parmi lesquels nous citerons : le Chaumontois (Nancy, Epinal), le pays d'Amance et le comté de Boulay (Metz), le val de Saint-Dié, le Blamontois, la Hesse (canton de Clermont-en-Argonne), la Haye (canton de Nancy) le pays ou duché de Moselle (Epinal, Nancy), le Nitois ou pays du Nied (Saint Avold), le Toullois, la principauté de Phalsbourg, le Portois (arrondissement de Nancy), le pays ou comté de Salm, les terres de Vaucouleurs, le pays ou comté de Vaudemont, la Woëvre (dans le Barrois), le Scarponnais (Pont-à-Mousson), les Vosges, etc., etc. La Lorraine a formé quatre départements : la Meuse, la Meurthe (perdue en partie), la Moselle (perdue en partie) et les Vosges. Lors de la restitution des parties de la Meuse et de la Meurthe, ces territoires ont formé le département de la Meurthe-et-Moselle.


L'ALSACE, capit. Strasbourg, se divisait en haute Alsace et en basse Alsace. La haute Alsace comprenait la plaine de Colmar (au nord de Colmar), l'Elsgaw (Delle), le pays d'Huningue, le pays d'Ill, le Sundgau (Belfort, Altkirch, Ferrette) avec les pays de Kembs, de Rouffach, de Ferrette; la vallée de Moutiers (Delemont) et l' Ober-Mundat (arrondissement de Colmar). La basse Alsace comprenait le Nordgau, avec les pays d'Haguenau, de Hatten, de la Thur, de Bischheim (Strasbourg); le pays de Kirchheim, la Petite-Pierre ou Lutzelstein, le Wasgau (Wissembourg), etc. L'Alsace avait été partagée en deux départements  : Bas-Bhin et Haut-Rhin. De ce dernier il ne resta plus à la France que le Territoire de Belfort.


La SAVOIE, capit. Chambéry, comprenait le Chablais (Thonon), le Genevois (Annecy), la Savoie proprement dite, le Faucigny (Bonneville), laTarentaise (Moutiers), la Maurienne (Saint-Jean-de-Maurienne), la partie du Bugey à l'orient du Rhône. Depuis son annexion à la France, la Savoie a formé les deux départements de la Savoie et de la Haute-Savoie.


Le DAUPHINE, capit. Grenoble, se partageait en haut Dauphiné, comprenant  :1° le Grésivaudan; 2° le bailliage de Buis dit les Baronnies; 3° l'Embrunois; 4° le Gapençois avec le pays ou duché de Champsaur; 5° le Royanez (Saint-Bonnet) ; et en bas Dauphiné, comprenant : 1° le Viennois; 2° le Tricastin ou Tricastinais; 3° le Valentinois; 4° le Diois; 5° le Vercors. Cette province a formé les trois départements de l'Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes.


Le COMTAT VENAISSIN, qui comprenait la principauté d'Orange, le val Benoît, le pays de Cavallion, le comté ou pays de Sault, le pays de Vaison, etc., a formé le département du Vaucluse.


La PROVENCE, capit. Aix, comprenait le pays d'Aix, le Callianez, l'Esterel ou le Sterel, le pays de Fréjus; ceux de Castellane, de Digne, de Forcalquier, d'Arles, d'Apt, l'Albion ou le Bion, le pays ou comté de Grignan, la Camargue, la Crau, etc. Elle a formé trois départements, savoir  : les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), le Var et les Bouches-du-Rhône.


Le COMTE DE NICE, capit. Nice, a été cédé à la France par le roi de Sardaigne en 1860. Avec l'arrondissement de Grasse, qui appartenait au Var, il a formé le département des Alpes-Maritimes.


Le LANGUEDOC, capit. Toulouse, était composé du Toulousan, de l'Albigeois, du Lauraguais (Castelnaudary), du Carcassez (Carcassonne), du Razès (Limoux), du pays de Béziers ou Bezarés; du Gévaudan (Mende), du Vivarais (Viviers), du Velay (Le Puy), du Lodévois, du pays d'Alais (Alès), etc. Cette province a formé les huit départements suivants : Haute-Loire, Ardèche, Lozère, Gard, Hérault, Aude, Tarn, Haute-Garonne.


Le ROUSSILLON, capit. Perpignan, composé : 1° du comté-de-Roussillon, comprenant la viguerie de Perpignan et la sous-viguerie de Valespis; 2° du comté de Conflant, comprenant la viguerie de Conflant, la sous-viguerie de Capsir et la Cerdagne française. Cette province a formé le département des Pyrénées-Orientales.


Le COMTE DE FOIX, capit. Foix, était formé du haut comté de Foix (Foix), du bas comté (Pamiers), et du Donnezan (Quérigut). Il a donné le département de l'Ariège.


Le BEARN, capit. Pau, divisé en : 1° Béarn proprement dit comprenant les vallées d'Aspe, de Baretous, le val d'Ossau, etc.; 2° la Soule (Mauléon); 3° la basse Navarre ou Navarre française, qui renfermait les pays de la Mixe, de la Cize, du Baigorry, de l'Arberou et de l'Ostabarat. Le Béarn a formé le département des Basses-Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques).


La BRETAGNE, capit. Rennes, se partageait: 1° en haute Bretagne, formée des évêchés de Rennes, de Saint-Brieuc, de Saint-Malo, de Dol et de Nantes, et comprenant: le pays d'Alet (arrond. de Saint-Malo), les Cogles (arrond. de Fougères), le Désert (arrond. de Fougères), le Dinannois (Dinan), le Dol, le Luitré (arrond. de Fougères), le Nonais (Châteauneuf-en-Bretagne), le Plélo (cant. de Châtelaudren), le Retz ou Rais (arrond. de Nantes et de Paimboeuf), etc.; 2° en basse Bretagne, formée des évêchés de Vannes, de Cornouailles, de Léon et de Tréguier, et dans laquelle étaient la Cornouailles (Quimper-Corentin), le duché de Coislin, la Grève (Saint-Michel-en-Grève), le pays de Rhuys (Sarzeau), le pays de Vannes, le Léonnais, le pays d'Ack (arrond. de Brest), etc. La Bretagne a formé cinq départements, savoir : l'Ille-et-Vilaine, la Loire-Inférieure (Loire-Atlantique), les Côtes-du-Nord (Côtes-d'Armor), le Morbihan et le Finistère.


Le MAINE, capit. Le Mans, se divisait en haut Maine ou Maine méridional (Le Mans); bas Maine ou Maine septentrional auquel on joignait le comté de Laval; la Champagne Mancelle, la Charnie, le Désert; le Fertois, le Pal; Grand ou haut Perche (Mortagne) et comprenant le Corbonnais, le Belémois; Petit Perche ou Perchet (Nogent-le-Rotrou); bas Perche ou Perche Gouet (Montmirail); Terres Françaises (Verneuil); Terres Démembrées avec le Thimerais (Châteauneuf-en-Thimerais). Cette province a formé les deux départements de la Sarthe et de la Mayenne.


L'ANJOU, capit. Angers, était partagé en Anjou supérieur, au nord de la Loire et comprenant la vallée d'Anjou, entre l'Authion et la Loire; le pays de Baugé, le pays de Bauné, la Bouère (Château-Gontier), le pays de Céans (cant. de la Flèche), le Craonnais, etc. ; et en Anjou inférieur, au sud de la Loire, et formé du Saumurois, du Bourg (cant. de Montreuil-Bellay), le Vaux (cant. de Gennes), etc. L'Anjou a formé le département de Maine-et-Loire.


La FLANDRE FRANÇAISE ou wallonne, capit. Lille, comprenait la Flandre propre, le Mélanthois, le Weppes, le Phalempin, le Pevelle ou Puelle, le Hainaut français (Valenciennes), le Cambrésis (Cambrai), le pays de la Lys (depuis Aire jusqu'au-dessous d'Armentières),le pays de l'Yser, etc. La Flandre a formé le département du Nord.


L'ARTOIS, capit. Arras, qui n'a donné qu'un seul département, le Pas-de-Calais, se composait d'un grand nombre de pays parmi lesquels nous citerons : la gouvernance d'Arras, l'Angle (cant. d'Audruicq), le Bourgeonval, la Couture (cant. de Bertincourt), les Enclaves d'Artois (Montreuil), l'Escrebien (Lens), le Flavermont (cant. de Saint-Pol-sur-Ternoise), le comté ou pays de Saint-Pol, le pays d'Arrouaise (Artois et Picardie), le Carembault (Flandre et Artois), etc.


La PICARDIE, capit. Amiens, se divisait en haute Picardie, comprenant : 1° l'Amiénois; 2° le Santerre; 3° le Vermandois; 4° la Thiérache; et en basse Picardie, composée : 1° du Pays-Reconquis (Calais); 2° du Boulonnais; 3° du Ponthieu; 4° du Vimeu. La Picardie a formé un seul département, la Somme.


L'ILE-DE-FRANCE, capit. Paris, comprenait : l'Ile-de-France proprement dite (Grand Parisis ou ancien diocèse de Paris, et le Petit Parisis ou ancien archidiaconé du diocèse de Paris avec Louvres pour capit., etc.), le Beauvaisis, la Brie française (Brie-Comte-Robert), le Gâtinais (Nemours), l'Hurepoix, (Dourdan), le Laonnais, le Noyonnais, le Soissonnais, le Valois (Crépy-en-Valois), le Véxin français (Pontoise), le Mantois, le Pincerais (Poissy). L'Ille-de-France a formé cinq départements, savoir : l'Oise, l'Aisne, la Seine-et-Oise et la Seine-et-Marne. La Seine-et-Oise a été divisée en cinq nouveaux département et la partie Ouest de celle-ci a pris le nom d'Yvelines.


La NORMANDIE, capit. Rouen, se partage en : haute Normandie, comprenant : 1° Le pays de Caux; 2° le Roumois; 3° le Véxin normand (Gisors); 4° Le pays de Bray; 5° le pays d'Ouche; 6° le Lieuvin; et en basse Normandie, comprenant : 1° le pays ou la vallée d'Auge; 2° la campagne de Caen; 3° le Bessin; 4° le Cotentin; 5° l'Avranchin; 6° le Bocage Normand; 7° les Marches. La Normandie a formé cinq départements, savoir : la Seine-Inférieure (Seine-Maritime), l'Eure, l'Orne, le Calvados et la Manche.


La CHAMPAGNE, capit. Troyes, était composée : 1° de la Champagne proprement dite (Troyes); 2° du Rémois (Reims); 3° du Réthelois (Réthel), avec le Porcien; 4° du Perthois (Vitry-le-François); 5° du Vallage (Joinville); 6° du Bassigny (Langres); 7° du Sénonais (Sens); 8° du pays de Sedan; 9° du Tonnerois; 10° du Châlonnais; 11° du Barrois (Bar-sur-Aube); 12° de la Brie Champenoise (Meaux); et d'un grand nombre d'autres petits pays comme le pays d'Arcy, le Dieulet, le Der, le Clermontois, l'Ayois, etc. Cette ancienne province a formé quatre départements : les Ardennes, la Marne, l'Aube et la Haute-Marne.


L'ORLEANAIS, capit. Orléans, se partageait en : 1° Orléanais propre, comprenant la Sologne, le pays de Meung, le Sullias, etc.; 2° Blaisois; 3° Vendomois; 4° la Beauce, comprenant le pays Chartrain, la Gâtines, etc.; 5° Dunois (Châteaudun); 6° Gâtinais (Montargis). Cette province a fourni trois départements; ce sont : L'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher et le Loiret.


Le BERRY, capit. Bourges, était partagé par le Cher en haut Berry (Bourges), comprenant la Champagne Berrichonne, le Dun, le Gout, la souveraineté d'Henrichemont ou de Boisbelle, le Lignières, le Sancerrais et la Septaine; et en bas Berry, formé des Bommières (Issoudun), de la Boucherie, d'une partie de la Brenne, etc. Cette province a donné deux départements  : le Cher et l'Indre.


La TOURAINE, capit. Tours, comprenait le pays d'Iseure, le Verron ou Vairon, le Chinonnais, le Barrou, une partie de la Brenne et des Gâtines. Cette province n'a formé que le département de l'Inde-et-Loire.


Le POITOU, capit. Poitiers, se subdivisait en : haut Poitou ou Poitou Oriental (Poitiers); bas Poitou (Fontenay); Gâtine (Parthenais); Loudunois, Mirebalais (Mirebeau); Niortais, Thouarsais, Talmondais, Vendée, Bocage vendéen, Luçonnais, Herm, etc. Le Poitou a formé trois départements; ce sont ceux de la Vienne, des Deux-Sèvres et de La Vendée.


L'AUNIS, capit. La Rochelle, et la SAINTONGE, capit. Saintes, formaient ensemble un seul gouvernement. L'Aunis se subdivisait en pays d'Aunis (La Rochelle) et Petite Flandre (r. d. de la Charente au Nord de Rochefort). La Saintonge comprenait  : la Saintonge méridionale (Saintes), la Saintonge septentrionale (St-Jean-d'Angély), le Brouageais, l'Archiazès ou pays d'Archias, l'Ile ou pays d'Arvert, etc. Cette ancienne province est devenue le département de la Charente-Inférieure (Charente-Maritime).


L'ANGOUMOIS, capit. Angoulème, a contribué à former le département de la Charente et une petite portion de celui de la Dordogne.


La GUYENNE ET GASCOGNE, qui s'étend sur la plus grande partie du bassin de la Garonne, est formée : I. De la haute Guyenne ou Guyenne septentrionale, ou simplement Guyenne, qui comprend : 1° le Bordelais ou Guyenne propre (Médoc, Graves); 2° le Bazadais; 3° l'Agenois; 4° le Quercy; 5° le Rouergue; 6° le Périgord. II. De la basse Guyenne ou Guyenne méridionale ou Gascogne comprenant : 1° l'Armagnac; 2° la Gascogne propre; 3° l'Astarac; 4° le pays de Rivière-Verdun; 5° la Lomagne; 6° la Chalosse; les Landes; 8° le pays de Labourd; 9° la Soule; 10° la Bigorre; 11° le Comminges; 12° le Conserans ou Couserans; 13° le pays Basque; 14° le Condommois. La Guyenne et Gascogne a formé neuf départements : la Gironde, la Dordogne, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne, l'Aveyron, les Landes, le Gers et les Hautes-Pyrénées.


La CORSE, capit. Bastia, réunie à la France en 1768, a formé un seul département, la Corse, divisée et réunifiée plusieurs fois. Aujourd'hui on trouve la Haute-Corse et la Corse-du-Sud.