Reichsland Elsaß-Lothringen

De WikiGenWeb
Révision de 16 août 2014 à 17:24 par FredoB (discussion | contributions) (Page créée avec « Carte topographique du Reichsland Elsaß-Lothringen Le '''Reichsland Elsaß-Lothringen''' est une subdivision administrative territor... »)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Carte topographique du Reichsland Elsaß-Lothringen

Le Reichsland Elsaß-Lothringen est une subdivision administrative territoriale de l’Empire allemand entre 1871 et 1919.

Description

Le Reichsland Elsaß-Lothringen est une composante de l'Empire allemand de 1871, suite au traité de Francfort, à 1918. Il est formé à partir des territoires français correspondant aujourd'hui à la Moselle, au Bas-Rhin et au Haut-Rhin. Il est supprimé en 1919 par le traité de Versailles.

Le Reichsland Elsaß-Lothringen était divisé en trois districts :

  • Le Bezirk Unterelsass (district de Basse-Alsace), chef-lieu Strasbourg, en gros l'actuel Bas-Rhin
  • Le Bezirk Oberelsass (district de Haute-Alsace), chef-lieu Colmar, en gros l'actuel Haut-Rhin
  • Le Bezirk Lothringen, (district de Lorraine), chef-lieu Metz, en gros l'actuel département de la Moselle

Dans un premier temps ce territoire est considéré comme une terre impériale, il relève directement de la Couronne.

En 1874, un Landesausschuß (sorte de parlement provincial) est créé, il est agrandi en 1879, le Statthalter (gouverneur) est nommé par l'empereur ainsi que les Bezirkspräsident (sorte de préfet) présents dans chaque district du Reichsland.

Une nouvelle Constitution, votée à Berlin en 1911, accorde une plus grande autonomie au territoire, et un nouveau parlement désigné au suffrage universel, le Landtag d'Alsace-Lorraine, qui remplace le Landesausschuß. La province devient presque un Land à part entière.

Chacun des trois Bezirk possède un Bezirkstag, une assemblée constituée par des élus locaux.

Ce régime est suspendu dès le début de la Grande Guerre.

Voir aussi

Notes et références