Tony Garnier

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Tony Garnier

Tony Garnier, né le 13 août 1869 à Lyon et mort le 19 janvier 1948 à Roquefort-la-Bédoule, est un architecte et urbaniste français.

Biographie

Premier grand prix de Rome en 1899.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Monuments réalisés

  • Monument aux morts du Parc de la Tête d'Or à Lyon 6e avec Jean-Baptiste Larrivé
  • Monument aux morts de la Croix-Rousse
  • Monument aux morts ou tombe (?) cimetière de Loyasse Lyon 5e
  • Monument aux morts, parc de l’Est
  • Monument aux morts Lyon confluent du Rhône et de la Saône
  • Monument aux morts de Lyon, colline de Fourvière
  • Monument aux morts de la ville de Lyon ?
  • Monument aux morts, place du Trocadéro
  • Monument aux morts Montplaisir Lyon 8e
    Relevé n° 1608
  • Le monument aux morts de la Guerre de 1914-1918, construit par l'architecte Tony Garnier sur l'île du Souvenir à Lyon de 1924 à 1930, avec des sculptures dues à Jean-Baptiste Larrivé (cénotaphe) , L. Bertola et Claude Grange (bas-reliefs) .

Autres réalisations

À Paris, en 1934, c'est à lui que revient le soin d'ériger, avec le sculpteur et sportif lyonnais Alexandre Maspoli, le monument à Frantz Reichel « À Frantz Reichel, athlète et Journaliste. Le sport français » à l'angle de les avenues de la Porte Molitor et du Général Sarrail à Paris 16e

Annexes

Voir aussi


Devoir de mémoire et droit d'auteur, dura lex, sed lex
Ces œuvres ou les œuvres de cet artiste ou architecte, bien que faisant partie de la mémoire collective et placées sur la voie publique, ne sont pas dans le domaine public. Elles sont protégées par les réglementations internationales sur le droit d'auteur pour une durée minimale de 70 ans après la mort de l'auteur et la loi française ne permet aucune exception liée au devoir de mémoire. Merci de ne télécharger aucune représentation de ces œuvres, sauf si elles sont couvertes par la liberté de panorama, qui n'existe pas en France et ne concerne donc pas les monuments situés en France, ou avec l'autorisation de cet artiste ou architecte ou de ses ayants droit, ou encore si vous trouvez une photo avec une licence qui permet explicitement la publication (sur commons.wikimedia.org par exemple).