Désiré Hubert : Différence entre versions

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « '''Désiré Hubert''', né le 16 septembre 1885 à Trith-Saint-Léger, et Mort pour la France le 7 septembre 1914 aux Essarts, est un soldat du 327{{e}} régiment d'infan... »)
 
m (relecture)
 
(4 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 10 : Ligne 10 :
  
 
== Relevés mémorial ==
 
== Relevés mémorial ==
 
+
* {{Recoupements19141918|1|145348}}
 
* Monument aux morts de Trith-Saint-Léger ({{mgw|48344}})  
 
* Monument aux morts de Trith-Saint-Léger ({{mgw|48344}})  
  
 
== Le 327{{e}} régiment d'infanterie ==
 
== Le 327{{e}} régiment d'infanterie ==
  
* [http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/base1418/resultrgt.php?arme=Infanterie&type=R.I.&n=327 Morts pour la France du 327{{e}} régiment d'infanterie] (base [[Recoupements 1914-1918]])
+
* [http://www.francegenweb.org/~b1914-1918/resultrgt.php?arme=Infanterie&type=R.I.&n=327 Morts pour la France du 327{{e}} régiment d'infanterie] (base [[Recoupements 1914-1918]])
  
 
== Notes et références ==
 
== Notes et références ==
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
* [[Soldats fusillés pour l'exemple en 1914-1918]]
 
* [[Soldats fusillés pour l'exemple en 1914-1918]]
  
{{Portail|Mémorial}}
+
{{Portail|1914-1918|Nord}}
 
{{DEFAULTSORT:Hubert, Desire}}
 
{{DEFAULTSORT:Hubert, Desire}}
 
[[Catégorie:Militaire français de la Première Guerre mondiale]]
 
[[Catégorie:Militaire français de la Première Guerre mondiale]]

Version actuelle en date du 24 octobre 2015 à 22:59

Désiré Hubert, né le 16 septembre 1885 à Trith-Saint-Léger, et Mort pour la France le 7 septembre 1914 aux Essarts, est un soldat du 327e régiment d'infanterie fusillé pour l'exemple par l'Armée française durant la Première Guerre mondiale.

Biographie

Désiré Hubert fait partie des sept soldats du 327e (Eugène Barbieux, Gabriel Caffiaux, Palmyr Clément, Alfred Delsarte, Gaston Dufour, Désiré Hubert et François Waterlot) exécutés sans jugement le 7 septembre 1914 sur l'ordre direct du général de brigade René Auguste Emile Boutegourd (1858-1932).

Sur ces sept fusillés l'un mourra des suite de ses blessures le 9 septembre, un autre survivra à son exécution et mourra sur le front en juin 1915.

Tous seront réhabilités le 22 décembre 1926 par un arrêt de la Cour d’Appel de Douai. Réhabilitation des « fusillés du 327e ».

Relevés mémorial

Le 327e régiment d'infanterie

Notes et références

Voir aussi