Enceinte de Thiers : Différence entre versions

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
(Bastions et voies nouvelles : Paragraphe complémentaire)
m (Bastions et voies nouvelles : relecture ; Paragraphe complémentaire)
Ligne 88 : Ligne 88 :
  
 
== Bastions et voies nouvelles ==
 
== Bastions et voies nouvelles ==
Dans l'ordre des bastions, de la porte de Bercy et du bastion 1 au bastion 94 et la porte de la Gare, sens ''anti-horaire''.
+
Voies créées sur les bastions, dans l'ordre des bastions, de la porte de Bercy et du bastion 1 au bastion 94 et la porte de la Gare, sens ''anti-horaire''.
  
 
* [[bastion 1]]
 
* [[bastion 1]]
Ligne 119 : Ligne 119 :
 
* bastion 10
 
* bastion 10
 
# [[rue Louis Delaporte]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Louis Delaporte]] ( 20{{e}} )
 +
# [[rue Lippmann]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Noël Ballay]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Noël Ballay]] ( 20{{e}} )
 
# [[square de l'Esterel]] ( 20{{e}} )
 
# [[square de l'Esterel]] ( 20{{e}} )
Ligne 134 : Ligne 135 :
 
# [[rue Blanchard]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Blanchard]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Eugène Reisz]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Eugène Reisz]] ( 20{{e}} )
 +
# [[rue Félix Terrier]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Harpignies]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Harpignies]] ( 20{{e}} )
 
* bastion 14
 
* bastion 14
Ligne 140 : Ligne 142 :
 
# [[rue Dulaure]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Dulaure]] ( 20{{e}} )
 
* bastion 16
 
* bastion 16
 +
# [[rue du Docteur Labbé]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Victor Dejeante]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Victor Dejeante]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Vidal de la Blache]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Vidal de la Blache]] ( 20{{e}} )
 
* bastion 17
 
* bastion 17
 +
# [[rue de Guébriant]] ( 20{{e}} )
 
* bastion 18
 
* bastion 18
 
# [[rue Charles Cros]] ( 20{{e}} )
 
# [[rue Charles Cros]] ( 20{{e}} )

Version du 23 avril 2015 à 15:18

Carte de Paris datant de 1911 figurant l'enceinte de Thiers et ses bastions
Détail de la muraille, du fossé et du talus de défense
Les fortifications de Thiers à la porte de Versailles, en 1913

L'enceinte de Thiers est une enceinte fortifiée de Paris, construite de 1841 à 1844.

Description

L'enceinte de Thiers est construite de 1841 à 1844, suite à une loi due à Thiers.

L'enceinte de Thiers c'est 34 kilomètres de circonférence, un mur d’enceinte haut de 10 mètres qui surplombe un large fossé, un glacis de 300 mètres de largeur, 94 bastions, 62 portes ou poternes, 8 passages de chemin de fer et 5 passages de rivières ou canaux (Seine comprise), l'ensemble est complété par 16 forts détachés[1].

Au départ il était prévu de distinguer les portes, les barrières et les poternes suivant le type de voie se trouvant derrière, il était prévu 17 portes[2], 23 barrières[3] et 12 poternes[4][5], d'après les plans consultés ce découpage n'a pas été effectué, en pratique toute ouverture à ciel ouvert et donnant sur une route est une porte et toute ouverture voutée et donnant sur une route est une poterne, aucune barrière, les passages sont réservées aux voies de chemin de fer, canaux et rivières.

Cette enceinte englobe 7802 hectares, recouvrant à peu près les boulevards des Maréchaux actuels, avec un glacis s'étendant jusqu'à l'emplacement du boulevard Périphérique. Elle est détruite de 1919 à 1929.

La rue Militaire desservait de l'intérieur les fortifications de Paris édifiées par Thiers.

À partir du 1er janvier 1860, Haussmann transfère les bureaux d'octroi aux portes de l'enceinte de Thiers.

Lors de l'annexion des communes de 1860 les nouvelles limites retenues pour Paris sont les anciennes fortifications de Thiers, les anciennes portes de l'enceinte de Thiers vont devenir les nouveaux accès routiers et piétons à la ville le long des Maréchaux construits sur l'ancienne rue ou route Militaire, les anciennes portent étaient donc en général situées immédiatement à l'extérieur des Maréchaux, les portes actuelles sont situées sur les maréchaux mais le nom peut s'étendre, depuis sa construction, jusqu'au boulevard périphérique ou ses bretelles d'accès, ces portes ne sont pas dans la nomenclature officielles des voies de Paris.

La porte Dauphine de l'enceinte de Thiers a donné son nom au 63e quartier de Paris dans le 16e arrondissement.

Porte, poternes et barrières

Dans l'ordre des bastions, de la porte de Bercy et du bastion 1 au bastion 94 et la porte de la Gare, sens anti-horaire. Les portes en italique sont ajoutées à l'enceinte après 1860.

Bastions et voies nouvelles

Voies créées sur les bastions, dans l'ordre des bastions, de la porte de Bercy et du bastion 1 au bastion 94 et la porte de la Gare, sens anti-horaire.

  1. rue Ferdinand de Béhagle ( 12e )
  • bastion 5
  1. avenue Charles de Foucauld ( 12e )
  2. avenue du Général Dodds ( 12e )
  3. avenue du Général Laperrine ( 12e )
  4. rue Joseph Chailley ( 12e )
  5. rue Marcel Dubois ( 12e )
  6. square Louis Gentil ( 12e )
  7. square Paul Blanchet ( 12e )
  • bastion 6
  1. rue de l'Amiral La Roncière Le Noury ( 12e )
  2. avenue Armand Rousseau ( 12e )
  3. rue Ernest Lefébure ( 12e )
  • bastion 7
  1. avenue du Général Messimy ( 12e )
  2. rue de la Nouvelle-Calédonie ( 12e )
  • bastion 8
  1. rue Albert Malet ( 12e )
  2. rue Ernest Lavisse ( 12e )
  3. rue Jules Lemaître ( 12e )
  • bastion 9
  1. rue Changarnier ( 12e )
  2. rue Fernand Foureau ( 12e )
  • bastion 10
  1. rue Louis Delaporte ( 20e )
  2. rue Lippmann ( 20e )
  3. rue Noël Ballay ( 20e )
  4. square de l'Esterel ( 20e )
  5. square du Var ( 20e )
  • bastion 11
  1. rue Charles et Robert ( 20e )
  2. square du Quercy ( 20e )
  • bastion 12
  1. rue Auguste Chapuis ( 20e )
  2. square de la Gascogne ( 20e )
  3. square de la Guyenne ( 20e )
  4. square Jules Chéret ( 20e )
  5. square du Périgord ( 20e )
  • bastion 13
  1. rue Blanchard ( 20e )
  2. rue Eugène Reisz ( 20e )
  3. rue Félix Terrier ( 20e )
  4. rue Harpignies ( 20e )
  • bastion 14
  1. rue Jean Veber ( 20e )
  • bastion 15
  1. rue Dulaure ( 20e )
  • bastion 16
  1. rue du Docteur Labbé ( 20e )
  2. rue Victor Dejeante ( 20e )
  3. rue Vidal de la Blache ( 20e )
  • bastion 17
  1. rue de Guébriant ( 20e )
  • bastion 18
  1. rue Charles Cros ( 20e )
  • bastion 19
  • bastion 20
  • bastion 21
  1. rue Alphonse Aulard ( 19e )
  2. rue Charles Monselet ( 19e )
  3. rue Frédéric Mourlon ( 19e )
  • bastion 22
  1. avenue Debidour ( 19e )
  2. square du Vexin ( 19e )
  • bastion 23
  1. avenue Ambroise Rendu ( 19e )
  2. rue de Cahors ( 19e )
  3. rue de la Corrèze ( 19e )
  4. rue de Périgueux ( 19e )
  5. rue de Toulouse ( 19e )
  • bastion 24
  1. square d'Aquitaine ( 19e )
  • bastions 25 et 26, bastion 27 et bastion 28
  • bastion 29 et bastions 30 et 31
  • bastion 32
  1. rue Charles Hermite ( 18e )
  2. rue Charles Lauth ( 18e )
  3. rue Émile Bertin ( 18e )
  4. rue Gaston Darboux ( 18e )
  5. rue Gaston Tissandier ( 18e )
  • bastion 33
  • bastion 34
  • bastion 35
  1. avenue de la Porte des Poissonniers ( 18e ) (en partie)
  • bastion 36
  • bastion 37
  1. rue Camille Flammarion ( 18e )
  2. rue Eugène Fournière ( 18e )
  3. rue Fernand Labori ( 18e )
  • bastion 38
  1. avenue de la Porte de Montmartre ( 18e ) (en partie)
  2. rue Arthur Ranc ( 18e )
  3. rue Frédéric Schneider ( 18e )
  4. rue Henri Brisson ( 18e )
  5. rue Jean Varenne ( 18e )
  6. rue Marcel Sembat ( 18e )
  • bastion 39
  1. rue Henri Huchard ( 18e )
  • bastion 40
  • bastion 41
  1. avenue de la Porte Pouchet ( 17e )
  • bastion 42
  • bastion 43
  • bastion 44 et bastion 45
  • bastion 46
  1. rue de l'Abbé Rousselot ( 17e )
  2. square de l'Aveyron ( 17e )
  3. square de la Dordogne ( 17e )
  4. square de la Mayenne ( 17e )
  5. square du Rhône ( 17e )
  6. square du Tarn ( 17e )
  7. square de Vaucluse ( 17e )
  • bastion 47
  1. avenue Paul Adam ( 17e )
  2. rue de Senlis ( 17e )
  3. square du Thimerais ( 17e )
  • bastion 48
  1. avenue Stéphane Mallarmé ( 17e )
  • bastion 49
  1. esplanade du Général Casso ( 17e )
  2. square du Graisivaudan ( 17e )
  3. square de Vivarais ( 17e )
  • bastion 50
  1. boulevard Pershing ( 17e ) (en partie)
  • bastion 51
  • bastion 52
  • bastion 53
  • bastion 54
  • bastion 55
  1. avenue de Pologne ( 16e )
  • bastion 56
  1. avenue Chantemesse ( 16e )
  • bastion 57
  1. avenue Louis Barthou ( 16e )
  • bastion 58
  1. rue Ernest Hébert ( 16e )
  • bastion 59
  1. square des Écrivains Combattants Morts pour la France ( 16e )
  • bastion 60
  1. square Henry Bataille ( 16e )
  • bastion 61
  1. square Tolstoï ( 16e )
  • bastion 62
  1. square Alfred Capus ( 16e )
  2. square des Aliscamps ( 16e )
  3. square Malherbe ( 16e )
  4. square de Padirac ( 16e )
  5. square Racan ( 16e )
  6. square de Rocamadour ( 16e )
  7. square d'Urfé ( 16e )
  • bastion 63
  • bastion 64
  • bastion 65
  1. rue du Général Roques ( 16e )
  2. place du Général Stefanik ( 16e )
  3. rue du Sergent Maginot ( 16e )
  • bastion 66
  1. avenue Dode de la Brunerie ( 16e ) (en partie)
  • bastion 67
  1. rue Abel Ferry ( 16e )
  2. rue du Général Grossetti ( 16e )
  3. rue du Général Niox ( 16e
  4. square de la Bresse ( 16e
  • bastion 68
  • bastion 69
  • bastion 70
  • bastion 71
  • bastion 72
  • bastion 73
  1. avenue de la Porte de Plaisance ( 15e )
  2. rue Gaston Boissier ( 15e )
  • bastion 74
  1. rue André Theuriet ( 14e )
  • bastion 75
  1. place de la Porte de Vanves ( 14e )
  • bastion 76
  1. rue du Colonel Monteil ( 14e )
  2. rue du Général Humbert ( 14e )
  3. rue Pierre Le Roy ( 14e )
  4. rue Prévost Paradol ( 14e )
  5. rue Wilfrid Laurier ( 14e )
  • bastions 77
  1. rue du Général Séré de Rivières ( 14e )
  2. avenue Georges Lafenestre ( 14e )
  3. rue du Lieutenant Lapeyre ( 14e )
  • bastion 78
  1. avenue du Général Maistre ( 14e )
  2. rue du Général de Maud'Huy ( 14e )
  3. rue Henry de Bournazel ( 14e )
  • entre les bastions 78 et 79
  1. place de la Porte de Châtillon ( 14e )
  • bastion 79
  1. rue Achille Luchaire ( 14e )
  2. rue Albert Sorel ( 14e )
  3. rue Charles Le Goffic ( 14e )
  4. rue Edmond Rousse ( 14e )
  5. avenue Ernest Reyer ( 14e ) (en partie)
  6. rue Gustave Le Bon ( 14e )
  7. rue Nicolas Taunay ( 14e )
  8. avenue de la Porte de Montrouge ( 14e ) (en partie)
  • bastion 80
  1. place du 25 Août 1944 ( 14e )
  2. rue Georges de Porto-Riche ( 14e )
  3. rue Henri Barboux ( 14e )
  4. rue Le Brix et Mesmin ( 14e )
  5. rue Monticelli ( 14e )
  6. avenue Paul Appell ( 14e ) (en partie)
  • bastion 81
  1. rue Émile Faguet ( 14e )
  • bastion 82
  • bastion 83
  • bastion 84
  1. avenue Caffieri ( 13e ) (en partie)
  • bastion 85
  1. rue Aimé Morot ( 13e )
  2. rue Gouthière ( 13e )
  3. rue Thomire ( 13e )
  • bastion 86
  1. rue Keufer ( 13e )
  2. rue du Professeur Louis Renault ( 13e )
  • bastion 87
  1. rue du Docteur Bourneville ( 13e )
  • bastion 88
  1. rue Alfred Fouillée ( 13e )
  2. rue du Conventionnel Chiappe ( 13e )
  3. rue Fernand Widal ( 13e )
  4. avenue Léon Bollée ( 13e )
  5. rue Paulin Enfert ( 13e )
  • bastion 89
  1. rue Émile Levassor ( 13e )
  2. rue Lachelier ( 13e )
  • bastion 90
  1. rue Dalloz ( 13e )
  2. rue Dupuy de Lôme ( 13e )
  3. rue Michel Bréal ( 13e )
  4. rue Péan ( 13e )
  • bastion 91
  1. rue Darmesteter ( 13e )
  2. square de la Limagne ( 13e )
  3. square du Limousin ( 13e )
  4. square du Velay ( 13e )
  • bastion 92
  • bastion 93
  1. rue Bruneseau ( 13e )
  • bastion 94

Voir aussi

Notes et références

  1. Les fortifications sur www.defense.gouv.fr
  2. de Charenton, de Vincennes, de Bagnolet, de Romainville, d'Allemagne, de La Villette, de La Chapelle, de Saint-Ouen, de Cherbourg, de Saint-Cloud, de Versailles, de Chevreuse, de Toulouse, d'Antibes, de Choisy, d'Ivry, de Bâle
  3. de Bercy, de Neuilly (plutôt Reuilly), de Picpus, de Saint-Mandé, de Montreuil, de Ménilmontant, des Prés-Saint-Gervais, du canal de l'Ourcq, du canal Saint-Denis, d'Aubervilliers, de Clignancourt, de Courcelles, de Villiers, de la Révolte, du Roule, du Point du Jour, de Sèvres, d'Issy, de la Plaine, de Plaisance, de Montrouge, d'Arcueil , de Bicêtre
  4. de Montempoivre, de Pantin, des Poissonniers, de Montmartre, de Clichy, de Levallois, d'Auteuil, de Billiancourt, de Javel, de Vanves, de Gentilly, de Bièvre
  5. Le nouveau Paris : histoire de ses 20 arrondissements / Émile de Labédollière ; Illustrations de Gustave Doré... ; cartes topographiques de Desbuissons