Hôtel de Soubise

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Archives nationales (Paris), Hôtel de Soubise
Portail de l'ancien Hôtel de Clisson, aujourd'hui incorporé à l'Hôtel de Soubise, rue des Archives,

L'hôtel de Soubise, anciennement hôtel de Clisson et hôtel de Guise, est un hôtel particulier du 3e arrondissement de Paris, situé à l'angle de la rue des Archives et de la rue des Francs Bourgeois. Il est affecté, tout comme les hôtels mitoyens de Rohan, d'Assy, de Breteuil, de Fontenay et de Jaucourt, aux Archives nationales.

Description

Construit par l'architecte Delamair entre 1705 et 1710 sur l'emplacement de l'hôtel de Guise pour Anne de Rohan princesse de Soubise. L'hôtel de Guise avait été réaménagé par Francesco Primaticcio dit Le Primatice au XVIe siècle. Sur la façade les copies des Quatre-Saisons sont du sculpteur Robert Le Lorrain. Rénové par l'architecte-décorateur Germain Boffrand vers 1736.

De l'hôtel de Clisson il reste une porte fortifiée, flanquée de deux tourelles en encorbellement, rare vestige de l'architecture féodale parisienne du XIVe siècle.

Il accueille les Archives nationales depuis 1808. Il se visite et abrite depuis 1867 le Musée de l'Histoire de France dépendant des Archives nationales. Il sert également de lieu d'exposition, de concert, de colloques ou de journées d'études.

L'hôtel de Soubise est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771. Contre l'hôtel se trouve la fontaine de Soubise.

Cet hôtel est inscrit et classé aux monuments historiques[1].

Donne accès aux jardins des Archives nationales.

Porte de Clisson

Du manoir du connétable de Clisson, compagnon d'arme de Du Guesclin, il ne reste qu'une porte à tourelles, construite vers 1370, incorporée à l'hôtel de Guise puis conservée lors de la construction de l'hôtel de Soubise au début du XVIIIe siècle, cette porte est également classée aux monuments historiques[1].

Voir aussi, liens

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 «  Anciens hôtels de Rohan et Soubise, actuellement Archives Nationales », base Mérimée, ministère français de la Culture