Lausanne, monument commémoratif 1870-1871

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Lausanne, monument commémoratif 1870-1871, œuvre du sculpteur Marius Jean Antonin Mercié (1845-1916)

1902

Inauguration du monument

Il y a quelque onze ou douze ans, M.Osiris Iffla, un Mécène français connu pour ses munificences, offrit à la suisse, pour être érigée à Lausanne, en reconnaissance de ce que notre pays avait fait en 1870-1871 pour les soldats français trahis par la fortune, une statue de Guillaume Tell par Antonin Mercié, l’auteur de « Jeanne d’Arc », de « Gloria Victis », de « Quand même ».

L’offre fut acceptée.

Exposée en plâtre au salon de 1892, à Paris, exécutée en marbre blanc, arrivée à Lausanne en 1896, logée d’abord dans un bûcher de la Cité, puis provisoirement, déposée dans le péristyle de la Salle du Grand Conseil, cette statue, qui a fait couler en 1891 des flots d’encre et déchaîné de violente polémiques, a été érigée, enfin, sur la promenade de Montbenon, devant le Palais fédéral de Justice, et inaugurée le samedi 31 mai 1902.

Remise par le donateur, elle a été reçue par M. le Conseiller d’Etat Camille Décoppet, au nom du Canton de Vaud, et par M. le syndic B. van Muyden, au nom de la Ville de Lausanne.

Le Guillaume Tell de Mercié se dresse, face au lac, sur un piédestal dû à M. Eugène Jost, architecte à Lausanne, et sur lequel on lit, d’un côté: Guillaume Tell ; et de l’autre : Offert à la Suisse en souvenir du bon accueil que reçurent les soldats français en 1871.

Erigé en 1901. Osiris. A.B.

Détails du monument actuel

Relevé mémorial

Relevé n° 130756

Annexes

Voir aussi

Sources

  • Archives de la commune de Lausanne - Hebdomadaire La patrie Suisse 1902 N° 229 page 160-161
  • Pully/Lausanne 09/04/2010 Guy Terrasse

Notes et références