Recherches généalogiques en Suisse

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Généralités

La Bibliothèque Nationale Suisse a mis en ligne un site de questions réponses sur la Suisse

Géographie

La Suisse est un pays au centre de l'Europe. Sa géographie est principalement montagneuse dans la chaîne des Alpes. Vous pouvez en voir des cartes géographiques sur les sites suivants :
   sur une carte traditionnelle http://www.swissgeo.ch
   sur une carte traditionnelle http://www.viamichelin.fr (permet une recherche à partir d'une orthographe approximative)
   sur une carte satellite http://www.fourmilab.ch/images/suisse_espace/
   liste des villages et leur localisation http://www.calle.com/world/switzerland/index.html

Deux particularités géopolitiques :

   L'inclusion allemande de Buesingen http://www.buesingen.de/indexe.html
   et l'inclusion italienne de Campione http://www.campioneitalia.com/

Quelques notions de toponymie :

   en suisse romande http://suter.home.cern.ch/suter/toponymes.html

Si on s'intéresse aux lieux-dits :

   ceux du Jura : http://www.jura.ch/services/com/lieux_dits.htm
   ceux de Berne : http://www.andrist.net/ortschaften-be/

Histoire

La Suisse une confédération dont les fondements datent de 1291. Pour en savoir plus sur l'histoire Suisse visitez l'un des sites suivants :

   celui de l'université de Genève http://hypo.geneve.ch/www/cliotexte/index.html
   celui de l'université de Neuchâtel http://www.unine.ch/histoire/
   ce qui est dit dans l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert : http://hera.inalf.cnrs.fr/cgi-bin/getobject_?a.117:100:1./home/leonid/artfl/ENC/
   un très bon site d'un particulier http://www.yrub.com/histoire/histch.htm

La Suisse ne s'est pas constituée de manière uniforme ni instantanée. Les cartes géographiques historiques donnent les contours des cantons, les alliés, ainsi que les possessions plus ou moins éphémères. On consultera en particulier :

   la carte de la confédération entre 1555 et 1791 http://idd02n6r.eresmas.net/155591sz.gif
   une autre carte de la confédération entre 1536 et 1798 http://swissgenealogie.ch/ch1798.gif
   le schéma des alliances entre cantons http://idd02n6r.eresmas.net/esquema.gif

La révolution française a été suivie d'occupations en 1793 de contrées limitrophes où furent créés des départements : Mont-Terrible et Simplon. Lors du consulat et du premier empire français, des découpages particuliers ont été prévus et/ou appliqués. Plus de détails sur http://www.histoire-empire.org/departements/suisse.htm

La Suisse comporte 20 cantons + 6 demi-cantons. Elle forme une communauté douanière avec la principauté du Liechtenstein (qui n'est donc pas un canton et n'est pas dans les limites de la confédération). Voici également des informations sur l'éphémère canton de Fricktal http://www.fricktal.ch/geschichte/default.htm

On trouvera un descriptif de l'histoire du drapeau suisse sur la page http://switzerland.isyours.com/f/guide/general/swiss.flag.history.html. Pour qui s'intéresse aux vestiges visibles de l'histoire, un site sur les châteaux en Suisse http://www.swisscastles.ch/default.htm qui sont pour la plupart dans un état de conservation remarquable.

Pour vous aider à comprendre les mesures utilisées par vos ancêtres, vous trouverez sur http://membres.lycos.fr/bielmann/criblejp/index.html un utilitaire vous permettant de convertir les anciennes unités fribourgeoises en unités SI.

Institutions

Pour bien comprendre les particularités des institutions suisses, regardez les infos sur le droit comparé des institutions suisses et françaises. http://www.mont-blanc-leman.org/region/transfrontalier/institutions/index.html

Les communes suisses :

   liste officielle des codes postaux [dits aussi NPA (Numéros Postaux d'Acheminement)] de la poste suisse http://www.swisspost.ch/SiteOnLine/FR/Accueil/1,1727,3096,00.html
   liste officieuse des codes postaux http://www.geocities.com/swissschmutz/chpostal.html
   certaines communes ont plusieurs noms (fonction de la langue dans laquelle on en parle) http://www.bahn-bus-ch.de/sprachen/orte.html#sort

Index communaux (contiennent les renseignements administratifs sur les communes), seul le premier est complet pour l'instant (il renvoie sur les sites des communes)...

   http://www.ch.ch/servlets/ch.iwv.guichet.localize.Localizer?urn=urn:ch:fr::ch.01.01.05.06.01:01
   http://www.communes-suisse.ch/
   http://www.communal.ch/
   http://www.gemeindedaten.ch/

Drapeaux et bannières des communes et cantons : http://www.atlasgeo.net/communes/index.htm

Les pages blanches de l'annuaire : http://www.pagesblanches.ch/ et l'annuaire e-mail http://www.directories.ch/cgi-bin/etv/etv?lang=fr&d=ead

Langues

Quatre langues officielles y ont cours : par ordre d'importance : allemand, français, italien et romanche http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/suisse.htm. Voici une carte pour en apercevoir les limites. http://www.eye.ch/swissgen/chspra.jpg

La frontière linguistique entre français et allemand est nommée le "Roestigraben" http://www.bahn-bus-ch.de/sprachen/graben.html#francais. Il faut également savoir que les suisses alémaniques n'utilisent pas l'allemand "hochdeutsch" mais un dialecte nommé "Schwiizertüütsch" qui a cours aussi bien par oral que par écrit. Un dictionnaire existe, environ CHF 40 :

   Dictionnaire "Schwiizertüütsch-français" et vice versa, de Mimi Steffen und Eric Bride, 153 pages brochées, 1991, Ars Linguis Verlag, ISBN : 2-9700007-0-9

Un glossaire de termes allemands traduits en anglais http://members.tripod.com/~Stemweder/terminology.htm

Vous pourrez également avoir des problèmes dûs à la cursive utilisée : c'est souvent du "gothique". Ce terme francophone est en fait impropre et ne sera pas compris par vos correspondants germanophones, il vaut mieux parler de Spitzschrift ou d'écriture Sutterlin... Pour vous aider à déchiffrer :

   "Hilfen zum Lesen handschriftlicher Quellen" de Hans Schmocker, 1983, Eicher & Co à Berne
   "Auf den Spuren unserer Vorfahren" - Alte Schriften aus den Archiven - de Hüber Foerster et Raoul Blanchard, 1997, Sensler Museum, CH-1712 Tavel (contient de l'évolution de l'écriture allemande du 15ème siècle à nos jours)
   "Guide de Lecture des Actes en Allemand Gothique", tomes 1 & 2, 1999, Cercle Généalogique d'Alsace
   Une police Truetype téléchargeable :http://www.suetterlinschrift.de/
   Une deuxième est téléchargeable sur : http://www.bryld.info/download.php

Le latin a également eu une place de choix dans les registres des églises.

Religions

De nombreuses religions sont actuellement présentes en Suisse. Tel n'a pas toujours été le cas. On trouvera sur http://hypo.ge-dip.etat-ge.ch/www/cliotexte/gif/suisse.religion.1530.coul.jpg une carte de la répartition en 1530, puis en 1650 http://hypo.ge-dip.etat-ge.ch/www/cliotexte/gif/suisse.religion.1650.coul.jpg et enfin une carte actuelle. http://www.cfdp.ch/geofri/Images/Cartes/Fondsdecartes/suisse/konfessf.gif. On trouvera également bon nombre d'informations sur http://switzerland.isyours.com/f/guide/religion/index.html avec des détails sur les figures suisses marquantes de chaque religion (St Nicolas de Flue, Zwingli, Calvin).

Un répertoire des paroisses catholiques existe sur http://www.kath.ch/paroisses.htm. Celui des paroisses protestantes de la partie germanophone se trouve sur http://www.ref.ch/links/gemeinden.html. Il n'y a pas d'index centralisé des paroisses protestantes de la Suisse romande. On peut accèder à des ressources cantonales au travers de http://www.protestant.ch/ciepr/html/presence_de_l_eglise.html. Vous trouverez tout sur l'utilité de ces adresses dans le § 3.3. Particularités Cantonales

De nombreux actes ont été enregistrés dans des monastères. On trouve la liste des 122 monastères suisses sur http://www.romankoch.ch/cgi-bin/gds.asp?aktion=liste&liste=kloster. Sur le même site on peut avoir une approche par nom ou géographique.

Les consistoires protestants ont eux aussi des archives fort intéressantes qui en disent parfois long sur certaines familles. On consultera http://www.dhs.ch/externe/protect/textes/f/F9622.html pour avoir une idée des documents consultables par canton.

Les sources utiles au généalogiste (Archives / Associations)

Généralités

Différentes sources sont disponibles pour le généalogiste. Vous en trouverez un descriptif complet indiquant en particulier les dates auxquelles elles se réfèrent sur http://www.unige.ch/biblio/ses/jla/gen/sou003-f.html#TOPSources

L'accès a toutes ces sources ne se fait pas de la même façon. On peut en effet distinguer les sources d'état-civil, les sources d'archives et les sources bibliographiques. Elles ne se consultent pas toutes de la même façon (droit d'accès, délai de communication, lieu de conservation ...)

Les recherches généalogiques et leurs sources sont décrites sur une page des archives fédérales http://virtor.bar.admin.ch/fr/rec/the/fam.aspx

Il convient également de connaître ses droits et devoirs vis à vis de la loi suisse. Nous vous recommandons à ce sujet :

   Le droit suisse sur l'enregistrement dans les archives : http://www.admin.ch/ch/f/rs/c211_112_1.html
   La loi fédérale sur l'archivage et ses ordonnances d'exécution : http://www.admin.ch/bar/fr/b1/bar12.htm
   Le site des archivistes suisses : http://www.staluzern.ch/vsa/

État-civil

Pour l'état civil (1876 - à nos jours) vous n'effectuez pas les recherches vous même mais un officier d'état civil suisse le fait pour vous. Ce service est payant. Il faut savoir que :

   vous devez prouver votre descendance avant de pouvoir chercher
   il vous faut pour cela une autorisation cantonale (s'obtient de l'autorité cantonale de Surveillance contre un émolument, elle est valable une année et peut être renouvelée. Liste des autorités cantonales de surveillance sur http://www.swissgenealogie.ch/kantbw-m.htm)
   il vous faudra peut-être en plus une dérogation si l'acte est dans la période couverte par les lois sur la protection de la vie privée (entre 80 et 120 ans suivant les cantons) toujours provenant des mêmes archives cantonales
   les offices de l'état-civil tiennent les registres des familles depuis 1876, mais parfois des familles y sont inscrites depuis 1850 environ, et ils possèdent quelquefois des registres N M D plus anciens.
   pour trouver l'office d'état-civil relatif à une commune il faut consulter http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/infothek/nomenklaturen/blank/blank/e_c/02.html (tableau excel à télécharger).
   si vous avez la date exacte de l'acte recherché, le prix est fixé par acte. Ce prix est le même dans tous les cantons : détail des prix ici : http://www.population.vd.ch/etat-civil/couts.html
   si vous n'avez pas la date exacte, on paye à l'heure de recherche de l'officier d'état-civil et le prix est variable suivant les cantons. S'attendre à un prix entre entre 30 et 80 Francs suisses ! (Vaud CHF 80.- / h)
   au lieu de demander un acte isolé (naissance ou mariage), il plus économique de demander un acte de famille "Familienschein" ce qui correspond à un résumé pour un couple et tous ses enfants.

Pour faire une demande soit en français, en allemand ou en italien : le canevas se trouve sur http://www.unige.ch/biblio/ses/jla/gen/ren00.html

Archives Cantonales et autres services d'archives

Pour les actes religieux (BMS) période ~1550-1876 vous effectuez vos recherches vous même à l'aide de microfilms aux archives cantonales (mais il n'y a pas beaucoup de places). L'accès aux archives cantonales est gratuit. L'accès aux archives cantonales du canton de Berne est extrêmement réduit : Il est limité à 3 vendredis par an et par généalogiste, il est donc impératif de prendre rendez-vous http://www.sta.be.ch/site/fr/index/sta-startseite/staatsarchiv/staatsarchiv-genealogie.htm.

Pour les actes de la période ancienne (1300-1550) registres d'allégeances et autres il faut une autorisation spéciale à obtenir du conservateur des archives cantonales pour pouvoir manipuler ces vieux documents...

L'association des archivistes suisse a un site très intéressant http://www.aas-vsa.org/.

Il existe également des sites d'archives spécialisées :

   Archives ecclésiastiques : http://www.staluzern.ch/vsa/archive/kirchlich.html
   Archives des affaires étrangères : http://www.dodis.ch/f/home.asp
   Archives militaires : http://www.military.ch/ASHSM/
   Archives diverses : http://www.staluzern.ch/vsa/archive/spezial.html

Les archives religieuses, cantonales et de bourgeoisie, liste et bibliographies : http://perso.wanadoo.fr/winterhalter/Site%20Wint/SLArcSui.htm Le site pour connaître le répertoire sommaire des fonds manuscrits conservés dans les bibliothèques et archives de Suisse : http://www.snl.ch/repertoi/alsrep.htm Pour vous y rendre : les adresses et horaires d'ouverture des différentes archives : http://www.staluzern.ch/vsa/archive/archive.html

Deux fondations à signaler :

   La fondation "Mémoires d'ici" créée en 2000 à Saint-Imier (BE) qui est le Centre de Recherche et de Documentation du Jura Bernois. Cette fondation conserve des archives privées et possède également des copies CD des registres paroissiaux du Jura Bernois, ce qui est une bonne alternative aux Archives Cantonales. http://www.m-ici.ch/index.php?PAGE=genealogie
   La fondation "Archives Vivantes" créée en 2003 à la Côte-aux-Fées (NE) qui conserve également des archives privées, ainsi que les archives des recherches du généalogiste professionnel Eric Nusslé. http://www.fond-archives-vivantes.ch

A part le recensement Napolénien du début du 19e, les recensements en Suisse ont commencé en 1855, celui de 1855 est disponible en microfilm chez les mormons. Il existe pour les périodes plus anciennes des registres d'allégeance. Pour le canton de Berne, une republication de ces registres a été effectuée par l'éditeur américain Picton Press sous le titre "Men of Bern" cf. http://www.eye.ch/swissgen/menobern.htm

Les Mormons

Pour tous ceux qui ne peuvent se déplacer dans les archives suisses, il faut signaler l'immense travail des mormons (LDS) qui ont microfilmé un grand nombre de documents d'archives (BMS entre autres), d'état-civil ou bibliographiques... Pour savoir si des documents ont été filmés passer par la page des résumés de Swissgen http://www.eye.ch/swissgen/kibu/index.html#FRENCH. Vous pourrez ainsi chercher par canton puis commune et trouver le regroupement paroissial éventuel. Lorsqu'aucun résumé n'est disponible, il reste possible de passer par la page d'accueil d'accueil http://www.eye.ch/swissgen/ldsloc-m.htm. Choisissez votre canton puis votre commune.

Il faut savoir que certains microfilms (comme ceux de l'ancien évêché de Bâle) sont soumis à des restrictions de divulgation. Pour obtenir l'autorisation de les visionner, il faut écrire au service compétant en Suisse en mentionnant les numéros FHL des microfilms demandés. Une fois l'autorisation obtenue (elle est gratuite) le responsable du centre FHC la joindra à sa demande pour faire venir les films.

   Pour le Jura, on écrira à République et Canton du Jura, Office du Patrimoine Historique, Hotel des Halles, case postale 64, CH-2900 Porrentruy 2
   Pour l'ancien évéché de Bâle, on écrira Archives de l'ancien Evêché de Bâle, 10 rue des Annonciades, CH-2900 Porrentruy

Il y a des centres généalogiques mormon (FHC) partout dans le monde. Pour la liste des centres francophones en Europe : http://www.jocorama.net/sdj/centres.htm#centres. Pour les centres FHC ailleurs dans le monde : http://www.familysearch.org/Eng/Library/FHC/frameset_fhc.asp. L'accès chez les mormons se paye à la bobine (en France ou en Belgique 6,10 euros/bobine pour 2 mois, en Suisse CHF 16.- par bobine pour 4 mois).

Les mormons ont également un site internet international http://www.familysearch.org/. Un mode d'emploi non exaustif en français se trouve sur http://guillaume.roelly.org/entraide/lds.htm. Les mormons ont également un site en allemand sur leur présence en Suisse http://www.hlt.ch/.

Documents bibliographiques

L'accès aux documents bibliographiques se fait dans les usuels des archives cantonales ou dans les bibliothèques cantonales. ou encore pour certains documents dans des centres d'archives françaises comme le CDHF en Alsace. Une large liste de documents bibliographiques se trouve sur http://www.unige.ch/biblio/ses/jla/gen/bib003.html. Voici une liste très résumée :

   Le Répertoire des noms de famille suisses, Schulthess Polygraphischer Verlag, Zürich, 3. Aufl. 1989, 3 vol., xvii, 2084 p. ; 24 cm. [FHL microfiche 6053507.]
   Les archives de villes communes et bourgeoisies http://www.staluzern.ch/vsa/archive/kommunal.html
   Diverses sources de bourgeoisie http://www.eye.ch/swissgen/sursou-f.htm
   Le dictionnaire historique et biographique de la Suisse, en allemand, français et italien. Attention l'édition mise en ligne sur http://www.snl.ch/dhs/externe/protect/francais.html diffère sensiblement de l'édition imprimée (7 volumes + Supplément, Neuchâtel, 1921-1934) [FHL microfiche: 6000814 (71 microfiches)] ou [FHL microfilms: 1181541 à 1181543] puisque les informations généalogiques de l'édition imprimée ne sont pas reportées.
   Le Schweizerisches Geschlechterbuch : livre de descendance des grandes familles suisses de 1223 à nos jours, en allemand. [FHL microfilms: 1573100 à 1573103]
   Le "Rätisches Namenbuch" sorte d'index des archives des Grisons par famille puis par individu (archives anciennes hors BMS) cf. http://www.eye.ch/swissgen/rnb/index.html
   Les "Abschiedsbücher" sortes de recueils d'émigrants réalisés soit à l'époque (comme un registre de passeport) soit a posteriori par dépouillement de sources diverses (dont les registres d'allégeance). On en trouve une liste en construction sur http://www.swissgenealogie.ch/emigra-m.htm
   Des documents bibliographiques généraux dont la liste est sur http://www-rektorat.unizh.ch/matrikel/info/quellen.html. La même page donne également les références des livres regroupant les noms et lieux d'exercice pour les pasteurs protestants des cantons d'Argovie, Appenzell, Glaris, Grisons, St Gall, Thurgovie et Zurich.

Pour des recherches plus anciennes, on trouvera On trouvera un répertoire des fonds manuscrits sur http://ageco.snl.ch/librodb/?language=fr.

Associations de Généalogie / Listes de diffusion

Des associations de Généalogie existent bien évidemment en Suisse. Pour en trouver la liste, visitez http://www.chez.com/genealogiesuisse/associations.html. On y trouve des amateurs comme des généalogistes professionnels. De plus deux sites web consacrés à la généalogie suisse existent : il s'agit de Swissgen http://www.eye.ch/swissgen/ et SwitzerlandGenWeb http://www.rootsweb.com/~chewgw/. Le premier est multilingue Anglais / Allemand / Français / Italien / Romanche (tri des langues par nombre de pages) et comporte des renseignements sur toute la Suisse. Le deuxième est anglophone et comporte de très nombreux renseignements sur le canton de Vaud. Il est beaucoup moins fourni pour les autres cantons.

Pour favoriser l'entraide il existe des listes de diffusion. C'est un peu comme un newsgroup mais par mail donc ça peut être assez envahissant dans la boite aux lettres. Ci dessous les trois principales. Une liste des listes et forums de généalogie suisse se trouve sur http://www.chez.com/genealogiesuisse/listesetforums.html. D'autres (n'ayant pas un découpage géographique) sont référencées sur http://www.rootsweb.com/~jfuller/gen_mail_country-swi.html

   [Switzerland-L] c'est en anglais et on y parle de toute la Suisse (beaucoup de questions sur les cantons germanophones). Pour s'y inscrire aller sur http://lists.rootsweb.com/index/intl/CHE/SWITZERLAND.html
   [Genealogiesuisse] c'est en français et on y parle de toute la Suisse (avec une large proportion sur les cantons francophones). Pour s'y inscrire aller sur http://www.chez.com/genealogiesuisse/
   [SGFF] c'est la liste de diffusion des associations généalogiques suisses, toutes les langues suisses s'y rencontrent (mais pas d'anglais), on y lit principalement de l'allemand. L'inscription est réservée aux membres d'une société généalogique suisse. Pour avoir des détails : http://www.eye.ch/swissgen/SGFF/mailis-d.htm

Héraldique

A lire pour comprendre les particularités de l'héraldique Suisse http://www.dhs.ch/externe/protect/textes/f/F12809.html. La Société Suisse d'Héraldique a son site internet http://www.schweiz-heraldik.ch/ Il est également à savoir que la plupart des archives cantonales ont un service d'héraldique qui assure une reproduction payante des blasons.

Armoriaux en ligne :

   Armorial du canton de Lucerne en ligne sur http://www.staluzern.ch/wappen/home.html
   Armorial du canton de Bâle-Campagne en ligne sur http://www.baselland.ch/docs/archive/wappen/main.htm
   Armorial de la ville de Coire (GR) en ligne sur http://www.mindspring.com/~philipp/wappen%20chur.html
   Armorial de la ville de Delémont (JU) en ligne sur http://www.jura.ch/bourgeoisie/details/armoi_i.html
   Armorial de la ville de Schaffhouse (SH) en ligne sur http://www.stadtarchiv-schaffhausen.ch/Schaffhausen-Geschichte/Genealogie/Register/
   Armorial de la ville de Troistorrents (VS) en ligne sur http://www.monvillage.ch/tt.php?ok=armoiries&voir=habitants

Les armoriaux fribourgeois, genevois, neuchatelois, vaudois et valaisans sont publiés sous forme papier, ainsi que ceux de certaines villes dans toute la Suisse. A consulter également l'article d'Eric Nusslé : http://www.notrefamille.com/v2/editorial/article.asp?id_article=72

Noblesse

si vos ancêtres sont nobles, voici une très bonne page qui détaille la notion de noblesse en Suisse : http://www.diesbach.com/sghcf/n/noblesse.html

Les Notaires

Les plus anciens registres de notaires remontent au XIIIè siècle et sont, pour la plupart, rédigés en latin jusqu’en 1536. Par la suite, les actes sont rédigés en français, allemand, italien ou romanche. Le plus souvent les registres sont conservés aux archives cantonales. Comme les autres registres ils sont soumis à des lois sur la protection de la vie privée (entre 80 et 120 ans suivant les cantons). Ils renferment principalement des actes d’achat et de vente de propriétés, des contrats, des reconnaissances, des donations et des partages, mais aussi des actes de réception de bourgeoisie. En cas de besoin, on peut également consulter le site des notaires de Suisse Romande http://www.notaires.ch/.